« Comment j’ai hacké ma vie »​

Par Tony Seng

Parti pour travailler sur des logiciels en finance de marché, j’ai finalement décidé de mettre mes compétences Tech au service du bien commun en créant mon entreprise sociale –  Ticket B.A.

Partie 1 – Hacker l’école

Issu d’une famille modeste de banlieue et, disons-le, plutôt moyen à l’école, j’ai eu la chance de me passionner très tôt pour l’informatique grâce à mon oncle. 

A cet époque, j’étais en effet un grand fan de jeux vidéo et mon oncle m’accueillait toujours dans sa boutique de matériel informatique où je bidouillais des heures et des heures avec lui pour inventer le meilleur PC. 

Sans briller, j’ai obtenu mon BAC avant de poursuivre mes études en DUT informatique à Villetaneuse. J’y ai découvert les bases de la programmation informatique, et notamment le langage JAVA, langage pour lequel je me suis immédiatement passionné.

Partie 2 – Hacker mon milieu

C’est grâce à cette passion pour le développement informatique, que j’ai pu rejoindre des filières d’excellence qui me semblaient auparavant hors de portée : d’abord le MIAGE de Dauphine, puis ensuite un VIE à Chicago dans une grande Banque Française et enfin un beau poste en Fintech à Londres (FundingXchange).

Expat, bien rémunéré, j’étais sauvé ! Mes parents pouvaient être fier de moi, de mon travail et de mon ascension.

Partie 3 – Hacker mon travail

Un an et demi à Chicago, puis deux ans et demi à Londres… Il m’a fallu quatre ans en tout, pour découvrir progressivement que quelque chose me manquait en tant que simple développeur.

D’abord, au fur et à mesure de mes progrès en développement je réalisais à quel point je pouvais avoir un impact rapide et concret avec mes compétences. Ensuite, je réalisais également que j’avais le besoin d’apprendre sans cesse et le plaisir de transmettre à mon tour aux autres. Développer “en mode mercenaire” et toucher un gros salaire à la fin du mois ne me suffisaient plus, j’avais besoin d’être investi dans quelque chose qui faisait sens pour moi.

Partie 4 – Hacker ma vie 

En pleine quête de sens, je rencontre, grâce à un ami d’enfance, François Vilar, qui me parle avec ferveur de finance solidaire, de monnaies locales complémentaires, de générosité embarquée, de nudges citoyens… Et de TechForGood et d’entrepreneuriat social ! 

Intrigué, je l’aide au début à distance sur son premier site, et puis très rapidement, de fil en aiguille, je m’investis totalement dans son projet : une plateforme de dons de titres-restaurant en Entreprise pour fédérer entreprises engagées et salariés-citoyens dans la lutte contre l’exclusion et l’extrême précarité.

Aujourd’hui je réalise à quel point mon travail manquait de sens avant.

Je réalise également de plus en plus que nous, les développeurs, nous portons une responsabilité considérable : celle de s’engager ! Car le numérique est un levier extraordinaire pour faciliter l’inclusion, renforcer l’employabilité, informer/sensibiliser…Nous devons mettre nos compétences au service du bien commun.

C’est pourquoi, aujourd’hui – avec Ticket B.A – je m’emploie à ré-engager par le sens les ESN et leurs développeurs, encore trop souvent peu concernés par les enjeux de société. En essayant de faire le lien entre ceux qui ont un emploi, de l’argent et ne manquent de rien et les personnes sans-abri.

Conclusion

Hackez votre vie, n’ayez plus peur de vous lancer dans ce qui est essentiel pour vous et ne vous souciez pas du reste – car “nous sommes heureux que dans le bonheur que l’on donne, donner c’est recevoir !” (Abbé Pierre).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :